Etat du GPS:

Photogrammétrie, orthophotographies & orthoimages

Navigation orthophoto

Une orthophotographie ou orthoimage est une image exempte de toute distorsion et qui se caractérise par une échelle uniforme sur toute sa surface. On peut considérer en simplifiant que la photogrammétrie est comme si chaque point représenté sur l’image avait été photographié directement depuis sa verticale.

En d’autres mots une orthophoto est une sorte de carte photographique à l’échelle, généralement obtenue à l’aide d’un drone, sur laquelle il est parfaitement possible d’effectuer des mesures comme s’il s’agissait d’une carte standard.

L’orthoimage peut donc être superposée sur une carte comportant d’autres éléments urbanistiques ou techniques comme un réseau électrique, un barrage, une route, un réseau de télévision câblée, un projet de construction etc. La photogrammétrie permet donc d’obtenir des cartes précises, disposant de nombreuses informations à interpréter et exploiter par la suite.

Les orthophotographies sont bien plus faciles à mettre en œuvre que l’établissement d’une nouvelle carte et peuvent ainsi être reproduites sur une base régulière grâce aux drones.

Sondage urbainCes prises de vue se font par voie aérienne et la facilité avec laquelle nos drones pratiquent le vol lent à basse altitude est particulièrement adaptée à leur acquisition.
La précision d’une orthophoto est directement proportionnelle à la résolution de l’image prise par l’appareil photo numérique embarqué.

Grâce au vol automatisé, l’aéronef survolera la surface à explorer de manière systématisée et en la quadrillant complètement. Un pourcentage de recouvrement entre les clichés permettra de faire ressortir les reliefs, à la manière de la vision stéréoscopique humaine. Le plan de vol qu’emploiera l’opérateur sera téléchargé sur le drone au cas par cas et sera adapté pour chaque mission de photogrammétrie.

Sondage urbainEn fonction de ce plan de navigation, le drone effectuera un balayage du secteur sur des axes parallèles et avec un décalage de quelques degrés, pour justement produire cet effet de vision stéréoscopique à travers la caméra numérique embarquée.

Une fois au sol, les images seront analysées, traitées et corrigées afin d’éliminer les distorsions et notamment l’effet de déplacement. On y calculera le Modèle Numérique de Terrain (ou MNT qui est une représentation topographique d’une zone) afin de pouvoir les rectifier et corriger ainsi les erreurs associées aux déformations du relief.

Utilisées dans des domaines très variés, comme l’urbanisme, l’aménagement du territoire, la gestion des départements administratifs, la communication, l’agriculture, l’archéologie et d’autres, la photogrammétrie permet l’identification d’objets et de formes géométriques projetant leurs mesures sur le plan horizontal (planimétrie).